Incendies de juillet 2022 : la catastrophe redoutée est arrivée. Et maintenant ?

Chers amis propriétaires de la forêt de la Teste de Buch.

Dans la journée du 12 juillet, un incendie s’est déclaré dans la forêt de la Teste. Cet incendie est parti de la Piste 214 ; nous laisserons aux autorités le soin de déterminer les responsabilités directes du départ de ce feu. Par la suite de la propagation de cet incendie la quasi totalité des parcelles représentant la forêt usagère ont été incendiées, de même de que nombreuses parcelles de forêt du « semis moderne », tant privé que public. Aujourd’hui, 21 juillet, si le feu ne progresse plus, 7000 hectares de forêt ont été brûlés et le combat contre les flammes n’est pas encore terminé face aux risques de reprises.

En premier lieu il convient d’exprimer toute notre gratitude pour les sapeurs-pompiers de la Gironde, Professionnels comme Volontaires, appuyés par des renforts des départements voisins et nationaux, que ce soit sur le terrain ou dans les airs ; également, tous les services de Sécurité — Police, Gendarmerie, Sécurité Civile, services techniques et administrations communales et au delà — qui ont été mobilisés ; mais aussi nos collègues propriétaires membres de l’ASA DFCI et ses conseillers techniques, qui n’ont pas ménagé leur énergie pour partager leur connaissance intime du massif et y conduire les pompiers ou mener des opérations de surveillance ; et (enfin ?) remercier aussi tous ceux — habitants, bénévoles… — qui participent aux opérations depuis plus d’une semaine en contribuant à l’accueil, à aider, fournir un soutien à l’ensemble des personnes engagées et aux personnes évacuées…

Ensuite, une pensée confraternelle de soutien à ceux d’entre nous qui ont perdu une cabane (voire leur habitation !) et ont vu, impuissants, leur parcelle ravagée. Sans oublier les forestiers sylviculteurs qui ont perdu des hectares de pins dans le semis et qui ont vu leur travail et leurs investissements réduits à néant, à la Teste et dans le brasier de Landiras.

Devant une situation si exceptionnelle, une fois passée la sidération, la tristesse (autant que faire ce peu) et la colère, nombreux sont les propriétaires qui s’interrogent sur ce qu’il convient de faire maintenant.

Dans l’immédiat : attendre ? combien de temps avant d’intervenir ? que faire des arbres brulés sur pieds ? des arbres couchés ? Reconstruire nos cabanes ? Quelles démarches…

À moyen et long terme aussi : quelle stratégie pour la reconstitution du massif ? Quels interlocuteurs ? Quelles possibilités (et contraintes) ? Comment optimiser les possibilités offertes à chacun (valorisation, aides…) ? Quel sera le modèle économique de la reconstitution de notre massif ?

Comment ne pas se faire imposer des visions venues d’on ne sait quelle idéologie, prétentions à nous spolier ou arbitrage politicien, comme ça a été si longtemps et souvent été le cas ces dernières 50 années et qui ont conduit à la catastrophe ?

Bref : comment prendre la main sur l’avenir, en tant que propriétaires ?

Il est très important que chaque propriétaire concerné mêne ses propres démarches. Notre massif n’est pas une copropriété. Chacun doit prendre ses responsabilités et montrer, à tous les tiers, qu’il assume la gestion de la parcelle qu’il a en charge. Ce qui n’exclut pas la mise en œuvre d’actions concertées, de mutualisation…

Nous allons avoir besoin de centraliser les informations fiables, les ressources, les conseils sérieux, pour les mettre à disposition des propriétaires qui en auront besoin.

À commencer par un inventaire des pertes.

Aussi pour véhiculer un discours transparent, sans polémique, auprès du public sur l’action des propriétaires, et donner la réplique aux rumeurs, incompréhensions, procès d’intention, récupérations…

Quelle centralisation ? Dans l’immédiat il existe ce site http://www.foret-usagere.fr. Nous le mettons à la disposition de tous les propriétaires pour se manifester, poser leurs questions, y trouver les réponses fiables.

À bientôt !

Ce contenu a été publié dans Infos Propriétaires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.